L’essentiel à savoir sur les crèches

par Marie Dupon
crèche

Encore appelée garderie, la crèche représente un lieu d’accueil collectif destiné aux enfants d’âge préscolaire. Ces derniers sont admis dans de tels établissements dès l’âge de deux mois. La crèche a pour rôle de pallier le manque de présence ou l’absence des parents, sans les remplacer. L’équipe d’encadrement se doit donc d’être d’une patience et d’une douceur inouïe. Voilà donc l’essentiel à savoir sur les crèches.

Les types de crèches

En France, comme dans la plupart des pays d’Europe, il existe une grande variété de crèches, mises en place pour l’éducation de vos enfants. Il faut en effet distinguer la crèche d’entreprise, la crèche collective, la crèche familiale, entre autres.

Les garderies d’entreprise

Ce type de structures est conçu pour les travailleurs.En effet, ce sont les employeurs qui se chargent eux-mêmes de réserver des places dans ces crèches pour leurs employés. Ces derniers peuvent donc y placer leurs enfants en toute quiétude. Étant donné qu’il s’agit de crèches de type ?privé”, nul besoin de travailler dans une grande firme pour y obtenir une place.

Par ailleurs, il faut savoir que dans ce type de garderie, le gestionnaire est lui-même un professionnel ou un expert de la petite enfance. De même, le mode de fonctionnement (socle pédagogique) est identique à celui des structures municipales ou associatives.

Les crèches collectives

Ces dernières peuvent être associatives, municipales ou privées, donc administrées par une entreprise, une association ou une commune. Elles sont gérées soit par un organisme public, soit par un organisme privé (association ou entreprise).

Les crèches familiales

La crèche familiale est encore appelée structure d’accueil familial. Ici, de manière ponctuelle, les enfants sont gardés à la maison par une assistante maternelle, laquelle dispose d’un agrément lui permettant d’exercer. Il s’agit d’un mode de garde prévu pour faire découvrir à l’enfant la vie en collectivité. Son fonctionnement est proche de celui des relais d’assistance.

Les autres types de garderie

La crèche peut être une structure municipale, c’est-à-dire qu’elle est gérée par un conseil communal ou une mairie. Elle peut aussi être une crèche associative ou gérée par une association. Par ailleurs, il existe aussi la halte-garderie, des micro-crèches, des crèches parentales où les parents se relaient pour garder leurs enfants et des crèches multi-accueils.

Comment sont-elles organisées en interne ?

Contrairement à la garderie d’entreprise, les autres types d’établissements sont placés sous la responsabilité d’un directeur technique. Ce dernier est généralement diplômé de la petite enfance, soit en étant lui-même infirmier en puériculture ou éducateur. Le directeur assure aussi la gestion administrative et budgétaire.

Il est important de noter que dans ces structures, les professionnels qui y travaillent ont des profils variés. Vous y trouverez les éducateurs dont la mission est d’assurer l’éveil des jeunes enfants en leur faisant participer à divers projets pédagogiques. Cela favorise leur développement et leur épanouissement. Vous trouverez, aussi, l’infirmier de crèche qui s’occupe de dispenser des soins de santé, au besoin. Ce dernier tient également un dossier médical pour chaque enfant.

Par ailleurs, les auxiliaires de puériculture dispensent des soins d’hygiène et de confort. Ils encadrent aussi les enfants pendant leurs diverses activités. Leur mission est de préserver le bien-être et l’autonomie de l’enfant. Il travaille en étroite collaboration avec l’infirmier et le médecin de crèche, lequel assure une surveillance préventive.

Le psychologue joue un rôle d’écoute, de conseil auprès des familles accueillies et l’équipe de l’établissement.

Quand et comment inscrire un bébé en crèche ?

L’inscription d’un enfant dans un tel lieu n’est possible qu’à deux conditions. En premier, ce dernier doit être âgé de deux mois à trois ans. Ensuite, il doit être en règle quant aux vaccinations obligatoires. En plus, l’administration peut demander un certificat médical datant de moins de trois mois.

Notez que les admissions diffèrent en fonction du type de crèches. Il suffit de constituer votre dossier et de l’envoyer à une collectivité dans le cas d’un établissement municipal. Si vous faites le choix d’une structure privée, vous envoyez votre dossier au gestionnaire.

Étant donné que ces structures accueillent un nombre d’enfants limité, il est parfois difficile de trouver une place. C’est pourquoi vous devez anticiper au maximum vos démarches. Aussi, renseignez-vous auprès du service de la petite enfance de votre commune.

Pour inscrire un bébé dans un établissement collectif, il est important de vous prémunir de documents importants. Il s’agit d’un certificat de naissance, un justificatif de domicile et des justificatifs de paie. Aussi, il faut être détenteur de la déclaration de revenus de l’année en cours et du numéro d’allocataire.

Facebook Comments