Couple : Vivre ensemble avec la maladie

par Morgane
vivre ensemble

Une maladie peut causer des bouleversements dans la vie de tous les jours. S’il s’agit d’une maladie bénigne et de courte durée, vous ou votre conjoint devez vous adapter.

Les conséquences d’une maladie grave sur votre couple

Parfois, vous devez sacrifier vos précieuses heures de détente pour prendre soin de votre conjoint. Ou inversement, si c’est vous qui êtes malade. Une maladie, quelle qu’en soit la nature, réclame forcément des concessions. Avez-vous l’habitude de mettre la musique à fond dès que vous rentrez à la maison ? Ce n’est pas possible tant que votre conjoint ne recouvre pas la santé. Est-ce votre soirée poker avec vos amis ? Vous devez faire une croix dessus, votre conjoint a besoin de votre chaleureuse présence.

Mais lorsque la maladie est grave et nécessite des soins et un traitement de longue durée, c’est encore plus difficile à supporter. Pour votre couple, cette situation est éprouvante. Une maladie mentale, la schizophrénie, la maladie d’Alzheimer ou une attaque cardiaque peuvent frapper l’un de vous. Les souffrances de votre conjoint vous font souffrir atrocement. Vous ressentez de la tristesse et de la compassion pour lui/elle.

Cependant, puisqu’il s’agit d’une maladie qui réclame des soins constants, vous risquez de vous lasser de la situation. Petit à petit, la pitié fait place au ressentiment. Peut-être que vous finirez par vous dire : Pourquoi est-ce que c’est à moi que ce malheur arrive ? Étant donné que votre vie est complètement bouleversée, vous serez peut-être frustré/e voire en colère. Les sentiments négatifs peuvent vous envahir insidieusement. Que devez-vous faire dès que vous vous en rendez compte ? Ne laissez pas ces sentiments négatifs vous dominer, dominez-les.

Des qualités essentielles pour affronter la maladie

Pour affronter au mieux la maladie de votre conjoint, gardez un bon moral. Un état d’esprit positif fait bien plus que vous ne le pensez, c’est un discours récurrent sur le site compatibilitedesprenoms.fr. Si c’est vous qui êtes malade, soyez courageux/se, soyez positif/ve sur votre état. Soyez persuadé/e que le traitement marchera. Les médicaments apportent souvent le soulagement espéré mais si en plus, vous y croyez fort, vous irez mieux plus vite.

Si c’est votre conjoint qui est malade, soyez tout aussi courageux/se. Votre enthousiasme est communicatif et lui fera le plus grand bien. Même si c’est parfois au-dessus de vos forces, essayez de ne jamais dire des choses décourageantes devant votre conjoint. Vous êtes à présent le pilier, soyez solide et fort/e. Ne comparez jamais son état à celui d’un autre. Ne considérez pas votre situation actuelle pire que celle des autres. Sans être rêveur/se, portez toujours un regard positif sur la situation. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour lui donner les meilleurs soins.

Cherchez de l’aide auprès de votre famille, de vos amis, ne craignez pas de solliciter leur soutien. Dites-vous qu’ils sont heureux de pouvoir faire quelque chose pour vous. Puis, ils aimeraient bien que si la même chose leur arrivait, des amis tels que vous seraient prêts à les épauler. Lorsqu’un cousin, un ami ou un proche se porte volontaire pour faire garde-malade, profitez-en pour vous reposer. Ou bien faites-vous masser, demandez rendez-vous pour une séance de manucure.

Vous aussi, vous avez besoin de prendre soin de vous. Parlez de vos sentiments à un/e ami/e proche, pleurez si vous en ressentez le besoin. Épanchez votre cœur, cela vous aidera à aller mieux. Demandez conseil si nécessaire, ne vous coupez pas des autres, entourez-vous d’amis, gavez-vous de leur amitié et amour. Ainsi, vous serez à même de bien vous occuper de votre conjoint malade.

Facebook Comments